Les lacs d'Auvergne

Publié le par bastien

Les lacs d'auvergne ont une histoire géologique enrichissante; je vous propose de lire ce court exposé sur ce sujet.

 

 

Naissance des lacs d’Auvergne


 

             Les lacs d’origine glaciaire

Pendant l’époque würmienne, des glaciers se sont installés sur les massifs, au-dessus de la limite des neiges pérennes. Au cours de leur écoulement les glaciers ont creusé le relief volcanique, charriant des roches arrachées au socle : les moraines. Lors de leurs fontes les glaciers laissent en aval une digue de moraines, appelée le verrou, capable de retenir les eaux.


mise en place d'une contre-pente et lac résultant


Ex : Godivelle d’en bas.
C’est une des rares lacs de barrage glacière auvergnat. Il est lié à l’abandon par les glaces du Cézalier de paquets de moraines en travers d’une dépression. Le lac est pour cela peu profond : 3 à 4 m.


De même, lors de leur passage les glaciers dégagent les roches plus altérées et fragiles, les rochent durent sont moins attaquées; cela crée une cuvette dite de surcreusement glacière et permettant la mise en place d’un lac.

Creusement par le glacier des zones tendres puis apparition des lacs après les glaciations


Ex : Lac Bourdouze – la Cregut.
Le lac de Bourdouze est un lac de surcreusement glacière de 4 à 5 m de profondeur, lac typique des hauts plateaux.

Les lacs d’origine volcanique

Les lacs de cratère de maar

Le seul type de volcan susceptible d’accueillir un lac est le maar. Ils se forment lorsque de magma généralement basaltique entre en contact avec l’eau à proximité de la surface. A leur rencontre l’eau se vaporise brutalement, provoquant des éruptions phréato-magmatiques. La cheminée résultant s’élargie et s’approfondie au fur et à mesure des explosions. Si l’alimentation en eau cesse  un lac peut s’installer dans le cratère (si celui ci est alimenté en eau). Leur forme arrondie est typique et leur profondeur est importante (>50m).

ex : lac Pavin
Il s’est formé, il y a 7000 ans ; par la rencontre d’un magma trachytique (cas unique en Auv.) avec une nappe phréatique créant un cratère d’un km de diamètre rempli par un lac de 750m de diamètre.

Les lacs de barrage

Ces lacs ont pu subsister car le cône ou la coulée formant le barrage sont récents et n’ont subit que peu d’érosion.


Les barrages de coulée
les lacs de barrage naturel sont réalisés lorsqu’une coulée basaltique empreinte une vallée (telle un cour d’eau) et vient barrer les vallées secondaires. L’eau des affluents se trouve bloquée par la coulée, ce qui donne naissance à des lacs.

ex : Aydat
Il y a 8000 ans, les puys de la Vache et Lassolas ont émis une coulée basaltique qui a emprunté la vallée de la Veyre. Cette coulée a barré quelques affluents et donné naissance au lac d’Aydat (et à l’étang de la Cassière).



Les barrages de cône
Des lacs apparaissent lorsqu’une vallée ou une dépression est bouchée par un cône volcanique. Dans la plupart des cas le magma rencontre l’eau s’écoulant dans la dépression ce qui produit une éruption phreato-magmatique (violente). Lorsque l’eau vient à marquer l’éruption se poursuit par l’édification d’un cône de scories en travers de la vallée. Ce type de barrage est cependant peu résistant car les scories sont facilement dégagées par l’érosion.

ex : Montcineyre - Chambon
Le puy de Montcineyre fait parti du volcanisme le plus jeune. Sa mise en place a vu en premier lieu l’irruption du magma dans une cuvette remplie d’eau créant une éruption phréato-magmatique qui a agrandi la dépression. Puis l’eau s’étant épuisée, un cône de scories s’est formé, appelé le puy Montcineyre, qui retient maintenant les eaux de la cuvette. La forme en croissant du lac et du puy est dûe à son installation dans une dépression en forme de fer à cheval.



 

godivelle




bourdouze




pavin




montcineyre

 

Source: Randonnées vers les lacs d'Auvergne
Bruno Auboiron

Publié dans Géologie

Commenter cet article